Résumé

ÉVOLUTION DU PAYSAG

La planification du marché du travail est une activité incroyablement compliquée lorsqu’on considère que le paysage change constamment au gré des évolutions économiques, sociales et technologiques. Les plans périodiques traditionnels (à cinq ou dix ans) ne semblent plus être efficaces face aux paradigmes de l’économie de la connaissance. La convergence fait émerger de nouvelles professions qui fusionnent les compétences et les connaissances de diverses disciplines. Il n’est même pas possible aujourd’hui d’imaginer beaucoup des nouveaux emplois qui seront proposés en 2020. Tandis que le paysage évolue, les activités de planification du marché du travail doivent être continues, cycliques, et intégrer en permanence de nouvelles données et les résultats des dernières recherches.

AVANTAGES ET DIFFICULTÉS

Dans une économie de la connaissance, la collaboration et l’innovation, plutôt que la concurrence, caractérisent les relations d’affaires alors que les entreprises se réorganisent en « groupes » d’industrie. Trois groupes de ce type existent dans l’Ontario, dans le secteur des technologies de l’information et de la communication (TIC) : la région du Grand Toronto, Kitchener/Waterloo et Ottawa. Ottawa présente de nombreux avantages, y compris :

  • Un abord facile, la sécurité et la bonne volonté.
  • L’accès à des établissements d’enseignement supérieur de qualité.
  • Une base agricole de taille limitée mais productive.
  • Des centres sectoriels dans les TIC, la santé et l’administration publique.
  • Une abondance de groupes de réflexion et d’instituts qui se consacrent à la création de la connaissance.
  • Une population active dotée d’un niveau d’instruction élevé, variée et mobile.

Une proportion considérable de la population d’Ottawa est composée d’immigrants, de femmes et d’autochtones (une partie importante des jeunes dans la démographie) ayant un niveau d’instruction élevé. L’augmentation de la population multiculturelle d’Ottawa donne à la ville une position unique qui lui permet d’explorer des marchés émergents dont les économies sont florissantes.

Dans le même temps, Ottawa doit faire face à certaines difficultés. Avec une population vieillissante, des coûts de soins de santé et d’énergie en augmentation, et une grave pénurie de main-d’oeuvre qualifiée annoncée pour les prochaines décennies, Ottawa doit optimiser la productivité de sa main-d’oeuvre pour générer la croissance nécessaire à sa prospérité.

Développer l’offre de main-d’oeuvre locale en intégrant des groupes sous-utilisés comme les immigrants, les autochtones et les jeunes, en proposant de nouvelles formations aux personnes sous-employées ou en chômage et à la main-d’oeuvre existante et en attirant de nouveaux travailleurs nécessite des investissements dans l’éducation et la formation, et de s’assurer que les politiques et les réglementations contextuelles incitent aux affaires.

Ottawa doit faire face à un défi unique : de nombreux emplois requièrent que les employés éventuels obtiennent une habilitation sécuritaire. Ces habilitations sont coûteuses pour les employeurs, retardent le recrutement du personnel et sont de façon générale un obstacle à l’emploi. Il est très important pour les employeurs d’Ottawa de trouver un moyen de rationaliser les processus d’habilitations sécuritaires.

Le développement de la demande de main-d’oeuvre est aussi important. Ottawa doit soutenir l’entrepreneuriat pour créer de nouveaux emplois et optimiser les conditions favorables pour inciter les entreprises à s’installer dans la ville.

L’IMAGE DE MARQUE D’OTTAWA

Pour attirer les employeurs, les travailleurs du savoir et le capital, Ottawa doit déterminer comment elle peut se démarquer et quelles niches elle peut créer. Ottawa possède un certain nombre de niches potentielles. Elle peut être une ville réputée pour sa technologie (comme les médias numériques, les sciences de la vie et les technologies propres), la télésanté et les technologies de la santé, les constructions écologiques et les centres de fabrication. Ces niches pointent vers l’émergence de nouvelles industries, multidisciplinaires et convergentes. Il y a une conjoncture favorable pour qu’Ottawa se fasse reconnaître en tant que capitale de l’innovation du Canada.

CADRE STRATÉGIQUE ET PRIORITÉS

En plus de stratégies à long-terme, certaines priorités imminentes de planification ont été identifiées pour 2011-2012.

  • La convergence fait émerger de nouvelles professions qui fusionnent les compétences et les connaissances de diverses disciplines. Identifier les demandes émergentes et se concentrer sur les compétences et connaissances multidisciplinaires requises sera critique pour réussir. Les premiers domaines identifiés sur lesquels travailler incluent : lesconstructions écologiques, le SLR d’Ottawa, et les technologies de la santé / la télésanté..
  • Les employeurs réclament certaines compétences intersectorielles : les compétences comportementales, les compétences en gestion et en communication, ainsi que les compétences techniques de base et les compétences multidisciplinaires émergentes. Il est prioritaire de mettre en valeur ces ensembles de compétences, en particulier pour les travailleurs des TIC et de la santé.
  • L’entrepreneuriat¸ en particulier celui des jeunes, doit être encouragé et soutenu si l’économie doit prospérer à long-terme, en particulier dans les industries en croissance (santé, TIC et construction). En même temps, nous devons nous concentrer sur l’innovation dans tous les secteurs pour nous assurer qu’Ottawa est bien positionnée dans l’économie de la connaissance d’aujourd’hui.
  • Créer une main-d’oeuvre culturellement compétente et s’appuyer sur des compétences multilingues devrait aider les entreprises d’Ottawa à pénétrer de nouveaux marchés / de nouvelles économies.
  • Les employeurs d’Ottawa doivent être préparés aux pénuries de main-d’oeuvre à venir. Ils ont besoin de soutien en matière de planification des successions, de gestion des talents, de planification des activités et de commercialisation.
  • Une relation de soutien entre les gouvernements et l’industrie et une collaboration dans la planification du marché du travail qui engage les parties prenantes clés est critique pour le marché du travail.

Le graphique ci-dessous décrit le cadre et les priorités 2011 qui sont décrites en détail dans la section Plan stratégique du présent rapport. La planification du marché du travail et les Service Delivery Committees (Comités de Prestation de services) ont élaboré une approche progressive de la planification stratégique, en se concentrant sur les priorités et les secteurs clés. Les comités étudieront les problèmes sur une base continue et détermineront les priorités de façon à optimiser l’impact sur l’économie d’Ottawa. Par exemple, bien que le secteur du tourisme n’ait pas été identifié comme une priorité à court-terme du marché du travail en 2011, il fait partie intégrante de l’économie d’Ottawa et offre des opportunités de développement. Il pourrait donc être identifié comme étant un domaine prioritaire en 2012-2013.

Le cadre stratégique pour Ottawa est centré sur la collaboration et l’innovation. La stratégie à long-terme est de transformer Ottawa en capitale de l’innovation du Canada et de répondre aux besoins de main-d’oeuvre en créant une approche multi-branches de l’offre de main-d’oeuvre. Établir des connexions et éduquer la communauté fait partie de la planification intégrée du marché du travail. Ces composants seront incorporés dans toutes les priorités gérées dans les années à venir.

LMO strategic framework F


Télécharger

Titre: Résumé
Date: Décembre 2011