L’éducation

L’HISTOIRE D’OTTAWA

PROBLÈMES ET DÉFIS : La population du secteur de l’éducation vieillit : les personnes âgées de 55 ans et plus représentent 16 % des effectifs de ce secteur. Les perspectives d’emploi de la plupart des professions de service éducatif, autres que les enseignants, sont moyennes. Certains emplois spécifiques ont de bonnes perspectives, comme les professeurs d’université, les travailleurs sociaux et de service communautaire, les éducateurs de la petite enfance et les techniciens juridiques.

Les enseignants, en particulier, ont des perspectives limités pour un certain nombre de raisons. Il y a environ 7 000 nouveaux enseignants certifiés qui débutent leur carrière chaque année de plus qu’il n’y a de départs en retraite à combler. Le taux d’obtention d’un emploi régulier dès la première année pour les professeurs de français est tombé de 72 % à 51 %. La situation de l’emploi est particulièrement tendue pour les nouveaux enseignants diplômés dans les cycles primaire et moyen. L’enseignement à temps partiel est passé de 38 % à 43 %, et le sous-emploi continue de croître et atteint désormais 43 %. Même les diplômes dans des domaines à forte demande n’augmentent pas de façon significative le taux d’emploi des enseignants immigrés. 64 % des diplômés de l’Ontario qui possèdent des diplômes fortement demandés en mathématiques, en chimie et en français sont employés à plein temps à la fin de leur première année de certification, alors que seulement 19 % des enseignants immigrés, titulaires des mêmes diplômes recherchés, occupent un poste à plein temps. Les consultations effectuées auprès des écoles et des collèges ont souligné les difficultés de recrutement et de conservation au niveau des postes de direction exécutive.

SOLUTIONS POTENTIELLES : Le rapport de l’Ordre des enseignantes et des enseignants de l’Ontario publié en 2010, Transition à l’enseignement, ne suggère pas de solution au problème de l’offre excédentaire. Bien qu’elle ne soit pas conventionnelle, une des idées qui permettrait d’améliorer les choix d’emplois des enseignants formés à l’étranger pourrait être d’obtenir des conseils scolaires qu’ils étudient la création de cours de langues étrangères autres que les langues européennes traditionnellement enseignées. Si l’on considère que les Canadiens sont de plus en plus multiculturels et que les opportunités de croissance économiques se trouvent dans les pays en développement d’Asie, du Moyen-Orient, d’Afrique et d’Amérique Latine, ceci pourrait, en fait, encourager l’intégration sociale et dynamiser la croissance économique à long terme. Les établissements d’enseignement doivent peut-être aussi envisager d’adopter une approche plus systématique et une vue à plus long terme de la formation des dirigeants, en cohérence avec leurs objectifs stratégiques et leur vision.

Un rapport du Conference Board du Canada attribue un « D » en innovation au Canada. Seulement 2 % des entreprises de l’Ontario investissement dans la recherche et le développement pour soutenir l’innovation et améliorer la compétitivité. Les établissements d’enseignement – collèges et universités – jouent un rôle important dans la stimulation de l’innovation via la recherche appliquée et la collaboration entre les collèges et l’industrie. Les collèges et les universités d’Ottawa pourraient associer leurs capacités et leurs atouts territoriaux afin de promouvoir l’innovation en mettant en place l’effectif approprié (via l’éducation et la formation) et en utilisant leurs connaissances pour travailler avec des entreprises innovantes. Ceci peut aussi être un autre domaine dans lequel engager de brillants diplômés ayant des compétences en matière de recherche.

Enfin, Ottawa, en particulier, est prête à jouer son rôle de ville des savoirs grâce à plusieurs entreprises de TIC et autres groupements de technologies émergeants. Étant donné la restructuration technique que l’Ontario doit s’attendre à subir au cours de la prochaine décennie et la population vieillissante, une des priorités majeures serait d’étudier le rôle que jouent les établissements d’éducation postsecondaire dans la réponse aux besoins du marché du travail de la nouvelle économie.

POINTS FORTS DU SECTEUR ET ACTIONS POTENTIELLES

sect sum education f
 

Cliquez sur les graphiques de cette section pour les agrandir.

Télécharger

Titre: Vue d’ensemble des secteurs clés
Date: Décembre 2011


Télécharger

Titre: Résumés des Secteurs pour tout secteurs clés
Date: Décembre 2011


Télécharger

Titre: Vue d’ensemble du secteur: éducation
Date: Décembre 2011