Le tourisme

L’HISTOIRE D’OTTAWA

PROBLÈMES ET DÉFIS : Les Canadiens ont une image très positive d’Ottawa. Une étude récente a révélé qu’Ottawa était la grande ville du Canada la mieux perçue, avec un taux d’approbation de 82 %, et 75 % des personnes interrogées ont estimé que les Canadiens devraient avoir leur mot à dire dans les plans d’avenir de la capitale du Canada. Bien qu’il soit difficile d’obtenir des chiffres précis, il est estimé que la Colline du Parlement attire 3 millions de visiteurs par an, tandis que les Chutes du Niagara en attirent 12 millions et Vancouver 9 millions. Il reste donc des progrès à faire. En plus des facteurs environnementaux comme le taux élevé du dollar canadien et les prix du pétrole volatiles, la technologie modifie en profondeur la façon dont les gens entreprennent, planifient, commercialisent et mènent leurs voyages, et ceci a des conséquences sur les emplois qui seront proposés dans les années à venir. Une étude du Conference Board du Canada publiée en 2009-2010 a démontré que les employeurs du secteur du tourisme avaient des difficultés à recruter et à conserver des employés fiables et qualifiés (taux de rotation élevé), que les attentes des employés en matière de salaires étaient élevées (bien que le secteur soit dominé par des emplois à faible qualification), qu’il y avait une pénurie de main-d’oeuvre qualifié dans la région et que les jeunes gens étaient peu intéressés, ou peu au courant des emplois offerts dans le tourisme.

SOLUTIONS POTENTIELLES : Ottawa dispose de partenariats qui considèrent le tourisme comme faisant partie intégrante de l’image de marque d’Ottawa et un plan en place. Ceci doit être renforcé. Un effort concerté doit être entrepris pour encourager les médias sociaux et autres technologies à développer le tourisme. Actuellement, le site Web de Tourisme Ottawa, par exemple, donne aux gens la possibilité de les rejoindre sur Facebook (5 062 « J’aime »), Flickr (323 photographies) et Twitter (3 836 abonnés). Par contre, Tourism Vancouver affiche les statistiques suivantes : 23 703 « J’aime » sur Facebook ; 6 559 photographies sur Flickr (un « site de mise en commun » qui ne se limite pas à l’industrie du tourisme) et 21 154 abonnés sur Twitter. Il est nécessaire d’établir une stratégie pour créer de l’effervescence autour du tourisme à Ottawa, pour impliquer les journalistes citoyens et bâtir sur la bienveillance positive vis-à-vis de la cité. Cela peut attirer de jeunes travailleurs.

En raison des pressions récentes dues à la récession, la pénurie de travailleurs prévue dans le secteur du tourisme a diminué. Cependant, il est prévu qu’Ottawa aura besoin de 1 316 employés supplémentaires d’ici à 2015, en particulier dans les services de la restauration (c’est-à-dire des cuisiniers et des serveurs). Cependant, les employés de ce secteur sont parmi les moins bien payés, car la rotation de personnel est élevée, et l’emploi est dominé par le travail à temps partiel en équipes, qui est souvent préféré par les jeunes et les femmes. La promotion des perspectives de carrière, les stratégies d’embauchage / de conservation des employés et l’entrepreneuriat chez les jeunes pourraient être envisagés. Ottawa possède une vaste culture de la gastronomie : les restaurants primés par les AAA Diamond, Le Cordon Bleu, une abondance d’aliments ethniques, et pourtant elle n’est pas « reconnue » comme une ville gastronomique. Il est possible de construire une stratégie pour faire d’Ottawa une ville gastronomique (tourisme culinaire), ce qui peut ensuite permettre d’attirer des jeunes dans ce secteur. En outre, il est possible de lier d’autres stratégies touristiques à celle-ci comme, par exemple, le tourisme d’aventure et le tourisme autour du bien-être.

POINTS FORTS DU SECTEUR ET ACTIONS POTENTIELLES

sect sum tourism f

Cliquez sur les graphiques de cette section pour les agrandir.

Télécharger

Titre: Vue d’ensemble des secteurs clés
Date: Décembre 2011


Télécharger

Titre: Résumés des Secteurs pour tout secteurs clés
Date: Décembre 2011


Télécharger

Titre: Vue d’ensemble du secteur: tourisme
Date: Décembre 2011