2012 Mise à jour du marché du travail

La planification du marché du travail est une activité incroyablement compliquée lorsqu’on considère que le paysage change constamment au gré des évolutions économiques, sociales et technologiques. Les plans périodiques traditionnels (à cinq ou dix ans) ne semblent plus être efficaces face aux paradigmes de l’économie de la connaissance.   Ottawa met en oeuvre une nouvelle approche de la planification du marché du travail. Cette nouvelle approche, dénommée Planification intégrée du marché du travail local (PIMTL), est articulée autour d’un plan de marché du travail piloté par les industries et concentré sur la région, qui s’est donné pour objectif de « Faire prospérer notre capital humain » : nos habitants et notre ville.

Le groupe pour la Planification intégrée du marché du travail local à Ottawa, guidé par deux comités (l’un concernant les employeurs et l’autre composé de fournisseurs de services) a publié le Plan intégré du marché du travail local à Ottawa 2010-2012 en décembre 2011. La Mise à jour 2012 du marché du travail met en relief la situation économique actuelle d’Ottawa et l’évolution des indicateurs du marché du travail, met à jour le Plan d’actions 2011 et décrit le Plan d’actions 2012-2013.

POINTS FORTS DE L’ÉCONOMIE / DU MARCHÉ DU TRAVAIL 2012-2013

Selon le Conference Board du Canada, l’économie de l’Ottawa-Gatineau a progressé d’environ 1,4 % en 2011, tandis que l’emploi augmentait de 0,9 %. Peu de changements sont attendus en 2012 : la croissance en PIB réel devrait atteindre 1,8 % et la croissance de l’emploi devrait atteindre 0,6 %. Par contre, l’économie du Canada a progressé de 2,5 % en 2011, tandis que l’emploi augmentait de 1,2 %. La croissance économique devrait ralentir, à2,1 % en 2012, en légère baisse par rapport à l’estimation de 2,3 % de l’année dernière.

Le Conference Board du Canada avait prévu depuis quelque temps que les mesures fiscales d’austérité du gouvernement fédéral auraient pour conséquence des pertes d’emploi dans la fonction publique de l’Ottawa-Gatineau. Ces plans de licenciement sont désormais une réalité, car des réductions d’emploi dans la fonction publique ont été enregistrées au cours des deuxième et troisième trimestres de 2011. Malheureusement, des réductions d’emploi supplémentaires sont prévues en 2012. Étant donné que le secteur de la fonction publique représente un quart de l’économie totale de l’Ottawa-Gatineau, les pertes d’emploi dans ce secteur se répercuteront sur l’ensemble de l’économie. Cependant, il reste l’espoir que, s’il est possible de résoudre la baisse de l’emploi par les départs naturels, les réaménagements d’effectifs, et la suppression des programmes destinés aux travailleurs temporaires, son impact en sera quelque peu modéré.

Les autres points importants sont :

  • Le secteur de la haute technologie se comportera correctement. Comme il est décrit dans le rapport de décembre 2011, en raison de l’émergence du Web 3.0, de l’informatique en nuage et de la convergence de plusieurs disciplines (notamment les biotechnologies, le génie biologique, les nanotechnologies et la télésanté), certaines professions des TIC seront plus demandées.
  • Les soins de santé et les services d’éducation ressentiront les effets d’un marché du travail restreint, car l’encadrement supérieur vieillit. Les administrateurs des entreprises et du secteur public qui se situent dans ces deux secteurs devront faire porter leurs efforts sur la planification des successions et le remplacement des retraités.
  • Le secteur de la fabrication se ressaisira légèrement en 2012, mais progressera très modestement dans les années à venir. Le sous-secteur de la fabrication d’aliments et de boissons de l’Ontario doit actuellement faire face à un environnement opérationnel difficile. La hausse des prix des matières premières, les mauvaises conditions météorologiques et les stocks réduits ont provoqué l’augmentation des coûts de production et par conséquent celui des prix de gros et de détail.
  • La construction connaîtra une croissance positive grâce à d’importants projets d’infrastructures de la ville d’Ottawa. Les projets comme la rénovation à 358 millions $ de l’Édifice de l’Ouest de la Colline du Parlement, l’agrandissement et la rénovation à 126 millions $ de l’Hôpital Queensway Carleton et la Tour Vanier de l’Université d’Ottawa à 112 millions $ ont relancé l’économie. Enfin, la reconstruction de Lansdowne Park à 291 millions $ permettra de maintenir l’activité commerciale.
  • Le projet de système léger sur rail d’Ottawa devrait commencer au début de l’année 2013. Le projet SLR sera le plus important projet d’infrastructure de l’histoire de la Ville d’Ottawa, créant 20 000 années-personne d’emploi et plus de 3 milliards $ en activité économique rien que pour la construction. En outre, cela peut encourager l’innovation dans d’autres zones de la ville. La Fabrication, en particulier dans le sous-secteur de la haute technologie, devrait aussi permettre de créer environ 1 300 emplois.

LES PRINCIPES DIRECTEURS ET LES SECTEURS PRIORITAIRES

Le cadre stratégique et les priorités identifiés en 2011 ont été validés à la fois par les employeurs / parties prenantes et les fournisseurs de services, et ont été recadrés comme principes directeurs pour entreprendre des actions en 2012-2013.  Les employeurs et les fournisseurs de services ont aussi identifié quatre secteurs prioritaires sur lesquels se concentrer en 2012-2013 ; les trois premiers étaient cohérents avec les domaines prioritaires identifiés dans le Cadre / Plan stratégique 2011 :

  1. L’information, les communications et la technologie 
  2. Les soins de santé et l’assistance sociale
  3. Le construction
  4. Le tourisme (ajouté en raison de son importance pour Ottawa et des pénuries de main d’œuvre prévues)

LES DOMAINES DE RÉSULTATS CLÉS POUR 2012-13

En réponse aux besoins formulés par les employeurs, quatre domaines de résultats clés (DRC) ont été identifiés. Les actions 2012-2013 sont décrites pour chacun d’entre eux.

  1. Internat / Programme de couplage Nous mettrons en relation les employeurs et les meilleurs talents : déterminer ce qui est faisable, définir notre contribution, conseiller sur la conception des programmes.
  2. Éduquer / Équiper les employeurs Nous formerons les employeurs à leur rôle de recrutement et de conservation du personnel, et nous leur fournirons les outils et les connaissances dont ils ont besoin pour recruter les meilleurs éléments et utiliser au mieux les talents qu’ils ont à leur disposition.
  3. Former les employés potentiels Nous doterons les employés potentiels de compétences polyvalentes et opportunes, et nous les formerons aux outils et aux connaissances qui leur permettront de décrocher un emploi qui leur conviendra.
  4. Recueil et diffusion d’information pertinentes sur le marché du travail Nous allons recueillir des informations pertinentes en « temps réel » des employeurs de tous les secteurs, ainsi que les réflexions des autres parties prenantes et les « rumeurs » anecdotiques, puis nous analyserons et  mettrons en forme ces données sans délai et d’une manière conviviale et les mettrons à la disposition de ceux qui en ont besion.

Télécharger

Titre: Mise à jour 2012
Date: Mars 2012